Bonjour ! Je m’appelle Emilie.

Maman, professeur de yoga & passionnée des huiles essentielles, j’ai la chance, grâce à mon métier, de partager ma vie entre le Québec et la Belgique.
En 2017, j’ai décidé de suivre mon coeur, de dépasser mes peurs et de me lancer dans l’aventure doTERRA malgré mon inexpérience en création d’entreprise. Un an et demi plus tard, je vous confirme que c’est la meilleure décision que j’ai pu prendre. De nombreux leaders ont depuis rejoint mon équipe et partagent cette même passion. Nous avons fondé le Collectif Essentiel dans le but d’échanger, d’éduquer et de faire vibrer une magnifique communauté.

Pourquoi choisir doTERRA ?

Qualité

  • Les huiles sont certifiées pures et thérapeutiques
  • Ils travaillent DIRECTEMENT avec les producteurs
  • Transparence au niveau des tests efectués (GC/MS mis à disposition du public)
  • Contrôle final effectué par une entreprise externe
  • Distillation longue et à basse température afin d'éliminer tout composant toxique

Soutien

  • Consommer doTERRA = faire partie d'une communauté
  • Présence d'un(e) parrain/marraine pour nous accompagner tout au long de notre découverte
  • Accès à des groupes FB privés éducatifs
  • Journées de formation produits

Ce qu'en pense nos clients ?

Pour moi les huiles essentielles DoTerra jouent un rôle clé dans mon quotidien! Pour la détente, pour la digestion, pour la guérison, pour les différentes douleurs, pour le nettoyage...pour le bien-être surtout! Je m’en passe plus. Ma pharmacie C’EST mes huiles. Maintenant j’essaie les soins de la peau DoTerra et je suis très heureuse aussi! Je suis en admiration complète de cette organisation! Les produits, les valeurs.❣️
Maria L.
J’ai reçu mes huiles il y’a peu de temps mais déjà je suis fan ! J’ai été impressionnée par l’huile SERENITY que j’utilise en diffusion au coucher pour mon petit Raphaël 3 ans, plus d’agitation une sorte de plénitude .... un bien être également avec l’huile DIGESTZEN une goutte en infusion pour une meilleure digestion .... et hier soir l’huile FRANKINCENCE en diffusion a interloqué mon fils Raphaël qui m’a dit « oh ça sent bon ».
Sabine B.